dim.

20

juil.

2014

Deux films en couleurs de Georges Méliès retrouvés en Espagne

 

 

Les informations suivantes sont extraites de l’article de NerePagolaet de Joxean Fernandez, publié dans le Journal of Film Preservation n°90 d‘avril 2014 (Revue de la F.I.A.F., Fédération Internationale des Archives du Film). Traduit de l’espagnol et résumé par Anne-Marie Quévrain.



Une nuit de 1995, à Bilbao (Pays Basque), un particulier a trouvé dans une benne à ordures plusieurs boites de films 35 mm. Ce n’est qu’en 2010 qu’il en confia le contenu, soit 32 films en état plus ou moins avancé de décomposition, à la cinémathèque basque. On pense que ces 32 films provenaient d’une société de distribution de l’époque, la société SADE, située dans la ville de San Sebastian (appelée Donostia en basque).

La cinémathèque basque demanda l’appui de la cinémathèque de Catalogne, mieux outillée qu’elle, pour identifier et restaurer ces films. Dans un premier temps une équipe d’experts fut constituée pour identifier les films. Roland Cosandey et Jacques Malthête, membres de la Cinémathèque Méliès-Les Amis de Georges Méliès, ont été sollicités pour en faire partie.

Dans ce lot, deux films de Méliès ont été identifiés, tous deux de 1899 : Le Chevalier Mystère et Le Diable au couvent, dont n’existaient que des copies Noir et Blanc. D’après Jacques Malthête, aucune autre version coloriée de ces deux films n’avait à ce jour été retrouvée. Leur restauration a débuté fin 2012-début 2013.

La copie du Chevalier Mystère mesure 32 mètres, c’est une copie de première génération, elle a été coloriée à la main ; son état a permis de la restaurer entièrement. La copie du Diable aucouvent, également de première génération et coloriée à la main, plus abîmée, n’a pu être restaurée entièrement ; seul le 3ème et dernier tableau, Le clergé-l’exorcisme, l’a été.

La restauration a été faite en scannant chaque image (scan 6K ramené à 4K), en respectant scrupuleusement l’esprit des procédés de l’époque : maintien des variations de densité de l’image, des mouchetures etc. Un internégatif et deux copies positives argentiques ont été réalisées pour sauvegarder ces incunables.

Les restaurateurs souhaitaient projeter les deux films de Méliès lors du 69ème congrès de la F.I.A.F. qui s’est tenu à Barcelone en avril 2013, en même temps que l’importante exposition Méliès organisée conjointement par Caixa Forum et la Cinémathèque française. La restauration du Diable au couvent ayant été particulièrement délicate, seul le film Le Chevalier Mystère fut projeté, ainsi qu’un film Pathé.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Site officiel

Georges Melies

Georges Méliès

Actu MELIES

Pour être informé ponctuellement de l'actualité sur Georges Méliès, inscrivez-vous.

Partagez cette page :

Réseaux sociaux :

Facebook Melies
Google Melies